Laure Tixier, Cet endroit n’existe pas !

Née à Chamalières en 1972, vit et travaille à Paris. Elle a exposé à Paris, Luxembourg, Rotterdam et Yokohama. Son oeuvre fait partie de la collection du National Museum of Women in the Arts de Washington dont elle a été lauréate du concours Women to watch (High Fiber) et du Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean de Luxembourg entre autres. Elle est représentée par la Galerie Polaris à Paris.

Des organismes marins, à la fois individus et colonies, deviennent cités idéales. Des concepts rayonnants pour enfermer et surveiller. Des habitations sphériques et ludiques à l’organisation aléatoires. Des maisons douces et colorées. Des prisons de bonbons.
Habiter l’idéal, l’imaginaire, le rêvé ? Construire des idées, fonder des utopies ?
Les oeuvres de Laure Tixier interrogent l’architecture, l’urbanisme et les organisations sociales qui y sont associées. L’artiste revisite avec humour les utopies qui ont accompagné le développement des sociétés humaines, et joue avec d’innombrables références piochées dans l’histoire de l’art, l’architecture ou les sciences humaines.
L’exposition a pour ambition de faire un point sur la question de la représentation d’un habitat idéal. Le travail de Laure Tixier prolonge les utopies architecturales qui se sont succédé depuis la Renaissance. Le phalanstère fouriériste présenté comme précurseur le l’habitat collectif du XXème siècle constitue une place majeur du discours utopique tout en étant rarement figuré dans le détail.
C’est en partenariat avec la licence METI et la Maison de l’architecture que le projet d’exposition consacré à l’artiste aboutira au Gymnase du 02/03 au 31/03. Les architectes de la Maison de l’architecture de Franche-comté rencontreront cet univers fantastique par une entrée pour le moins sonore : inciter notre public à appréhender l’art contemporain de manière simple et spontanée pour que chacun se sente en capacité d’en parler. Pour cela un son sera créé pour habiter l’exposition à partir de réactions public face aux oeuvres architecturales de l’artiste, des mots, des silences et onomatopées...
C’est aux Salines Royales d’Arc-et-Senans que l’exposition se poursuivra du 04/04 au 10/05.

147_photo-8.jpg
       
147_vuedensemble02.jpg
       
147_tx-43.jpg
       
147_tx-39.jpg
       
147_almudam0548.jpg