La diffusion et la présentation de films d’artistes ou de films expérimentaux sont pour le Centre d’art mobile une véritable préoccupation. Le mode de diffusion et le rapport au public privilégié depuis une vingtaine d’années pose question. À cet effet, nous proposons de mettre en place un système de diffusion qui nous semble correspondre le mieux à ce type d’oeuvre tout en favorisant un réseau de diffusion et de critiques en s’appuyant sur l’axe du réseau métropolitain Rhin-Rhône. À cet effet, et comme l’histoire du cinéma d’artiste l’a toujours fait, il s’agit de réaliser des séances en appartement ou en lieu insolite, tout en proposant des séances sur l’axe Besançon, Mulhouse, Dijon. Cette sorte de « mini-tournée » permet de jouer sur la proximité de la séance, la convivialité de l’accueil et le dialogue plus facile sur le travail de l’artiste. Le rapport aux oeuvres et à l’artiste devient plus simple et naturel. En termes de développement, cette action pourra ensuite permettre des séances à plusieurs endroits dans une ville, voire un lien transfrontalier avec la Suisse voisine. Pour autant, pour l’instant, il s’agit d’initier en 2009 cette pratique, éviter de mettre en place un système qui repose sur les mêmes lieux, les mêmes types de publics. De même, la programmation devra construire des propositions portant autant sur des artistes déjà reconnus que de jeunes artistes, en particulier du secteur Mulhouse-Besançon-Dijon, qui bien souvent peinent à pouvoir montrer leurs oeuvres et encore plus de dialoguer avec un public.